Chiffrement/déchiffrement par substitution de lettres au lycée

L’objet de ce papier est de repérer, dans le domaine du chiffrement/déchiffrement des messages, ce qui pourrait être développé en activité d’algorithmique au lycée. C’est pour cette raison que nous nous limitons au chiffrement par substitution de lettres, qui est le plus facile. C’est un procédé fort ancien qui n’est plus utilisé car les messages codés par substitution ont la réputation de pouvoir être cassés par analyse fréquentielle. Néanmoins, cela reste intéressant mais présente des difficultés à l’enseignement, qui sont analysées.

 Laïus

 CoDec.sci

 Effectifs.sci

 Resumer.sci

 Commandes.sce